Petit manuel d'éveil et de pratique Maçonnique tome 2 la maitrise - Alain Subrebost

Parution : 21/06/2011
Editeur : Dervy
ISBN : 978-2-84454-653-1
EAN13 : 9782844546531
Format : 12,5 cm x 19 cm
Nb pages : 280
Qui n’a pas rêvé d’avoir à portée de main un outil de développement personnel, de transformation, d’élévation qui ne soit pas esclave d’un système dogmatique ? La franc-maçonnerie est l’un des rares outils au monde à apporter une telle possibilité en intégrant, dans une pratique du corps et de l’esprit, l’ensemble des composantes de ce qui nous fonde tant sur le plan personnel, social que spirituel.
Après avoir évoqué l'apprenti et le compagnon, dans un premier livre, ce second volume aborde la maîtrise. Comme dans le premier opus, Alain Subrebost a souhaité offrir autre chose que des réponses dogmatiques et pesantes. Le lecteur trouvera en guise d'outils, de multiples voies possibles et polysémiques de compréhension du processus de la maitrise. De façon à ce qu’il puisse créer et arpenter son propre chemin de la manière la plus libre qui soit, tout en prenant en compte les indicateurs matériels et subtils que la franc-maçonnerie lui offre.
Le processus maçonnique déshabille le pratiquant progressivement de l'ego, de son savoir conditionné tout en lui donnant des outils pour une construction personnelle non plus basée sur une représentation normée de lui et du monde mais sur la vie, ce qui est une véritable démarche d'éveil. La franc-maçonnerie est une école qui éveille et éduque l'Homme sans rien lui enseigner. L'esprit de ceux qui transmettent se doit de rester fidèle à ce principe.
Un maître maçon n'est pas un professeur d'école ni un philosophe car son désir premier est de voir son frère s'affranchir de tout, y compris de lui. La maîtrise permet de percevoir ce qui différencie le philosophe et le religieux de l'initiateur. Le maître oeuvre non en enseignant mais en « étant », il enseigne non en professant mais en « éveillant ». La pensée, les mots, la réflexion ne sont pas les seuls moyens dont nous disposons.
Les symboles notamment, sont là pour nous permettre d'aller là où les mots et la réflexion ne sont plus systématiquement des moyens appropriés pour pénétrer le vaste domaine de la connaissance.