Maria Pognon, une frondeuse à la tribune - Dominique Segalen

Parution : juin 2015
Editeur : Detrad aVs
ISBN : 978-2-916094-62-5
EAN13 : 9782916094625
Format : 14,5 cm x 21 cm
Nb pages : 300
Peut-on écouter sans ciller les députés et sénateurs célébrer la liberté, l’égalité, la fraternité lorsque l’on est en incapacité juridique et civique, disposant d’aussi peu de droits que les enfants, les fous ou les criminels ? Comment surmonter sa frustration lorsque l’on est évincé des discussions et décisions importantes concernant son couple, sa famille, son quartier, sa ville ? L’idée d’un suffrage universel « masculin » est-elle acceptable, si l’on fait partie de l’autre moitié des citoyens, celle qui n’est jamais consultée ?
Maria Pognon et ses amies féministes ont vécu ces injustices et tenté d’apporter des réponses pertinentes à la prétendue « infériorité » des femmes. Journaliste, socialiste, présidente de la Ligue pour le Droit des Femmes et membre du Conseil d’administration de la Société française d’Arbitrage entre les Nations, Maria Pognon a participé entre 1889 et 1904 au long combat pour l’émancipation féminine sous la IIIe République aux côtés de Maria Deraismes et Georges Martin, comme les autres membres fondateurs de la première Loge mixte en France à l’origine de l’Ordre Mixte International Le Droit Humain.
Ce récit révèle son parcours, reconstitué d’après de nombreux documents d’époque.

Sommaire

Préface
Préambule
1 – Une Honfleuraise
2 – Rencontres décisives
3 – Le congrès féministe international de 1892
4 – Revendications
5 – Fondation de la Grande Loge Symbolique Écossaise le Droit Humain
6 – Réseau républicain et groupe parlementaire
7 – Funérailles de Myrtile Rengnet
8 – Actions communes
9 – Le congrès féministe international de 1896
10 – Le Journal La Fronde
11 – L’égalité hommes femmes - La femme citoyenne
12 – Le travail des femmes Premiers syndicats féminins
13 – Le poids de la religion et de la justice
14 – La recherche de paternité
15 – Conférences
16 – Le Congrès féministe international de 1900
17 – Échos du congrès
18 – Notoriété
19 – Le Conseil national des femmes françaises
20 – L’arbitrage international et l’engagement pacifiste
21 – La Ligue Française pour le Droit des Femmes
22 – Exil à Nouméa
23 – La communauté française de Sydney
24 – Villa France

Biographie
Graphiste et plasticienne, Dominique Segalen est auteur de cinq romans parus aux Éditions Luce Wilquin et d’une monographie : Marie Béquet de Vienne, une vie pour l’enfance, parue chez Conform Édition en 2013.
Sa passion pour la reconstitution historique lui permet de mettre en lumière les personnages et événements ayant marqué la genèse et la création de l’Obédience du Droit Humain.