La Grande Loge Féminine de France - Mireille Beaunier-Palson

Nouveauté mai 2018
Parution : 11/05/2018
Editeur : EDIMAF
Collection : Encyclopédie maçonnique
ISBN : 978-2-919601-80-6
EAN13 : 9782919601806
Format : 16 cm x 24 cm
Nb pages : 302
Femmes et franc-maçonnerie dans la première obédience maçonnique féminine.
Que l'Obédience qui représente la Grande Loge Féminine de France soit née en 1945, l'année où les femmes votèrent pour la première fois en France, n'est pas un hasard. Son histoire et sa protohistoire, secondées par un aperçu généalogique et anthropologique, sont donc intéressantes à plus d'un titre. Car la Franc-Maçonnerie féminine - dans laquelle s'inscrit l'existence et l'action de la G.L.F.F. - loin d'être un épiphénomène de la Franc-Maçonnerie masculine, dite universelle, est un de ses puissants leviers et son meilleur révélateur.
Enjeu même de l'évolution de la Franc-Maçonnerie moderne entre la lettre et l'esprit. La Franc-Maçonnerie féminine illustre également une des voies peu banales et méconnues du mouvement d'émancipation des femmes. Reprendre l'histoire de la Grande Loge Féminine de France, c'est nécessairement en retrouver le sens dans ce qui fut et ce qui reste sa quête identitaire et humanitaire de Liberté, d'Egalité et de Fraternité.
Afin d'en observer l'histoire contemporaine, opérée depuis la première édition et l'amorce du IIIe millénaire, la 2e édition s'est adjoint la parole libre de cinq anciennes Grandes Maîtresses : Marie-France Picart, Marie-Françoise Blanchet, Yvette Nicolas, Denise Oberlin, Catherine Jeannin-Naltet Lesquelles ont couvert au plus près l'événementiel de la Grande Loge Féminine de France, à travers leurs mandats successifs.
En cela elles font date d'une étape et s'insèrent, en perspective, dans la chaîne d'union d'une histoire de la G.L.F.F. toujours en cours, et qui garde, bien sûr, sa part de devenir.

Biographie

Formée aux sciences humaines, Mireille Beaunier-Palson est journaliste. Entrée, dès sa majorité, à la Grande Loge Féminine de France, elle témoigne d'un parcours maçonnique de près de quarante-cinq ans. Elle fut membre du CNHRM, la Commission Nationale d'Histoire et de Recherche Maçonnique de la G.L.F.F.